Infos et réservations au 01 45 65 36 52 inde@tangka.com

La médecine Ayurvédique

L’ayurvéda est une médecine traditionnelle pratiquée en Inde depuis des millénaires, se basant sur les herbes médicinales et les massages. L’Ayurvéda ne décrit pas moins de 2000 espèces de plantes, dont au moins 500 sont d’usage courant.

Aujourd’hui reconnue scientifiquement en Inde et par l’O.M.S., elle a des praticiens et des adeptes un peu partout dans le monde. Les origines de l’Ayurveda remontent à la civilisation Harappéenne des vallées de l’Indus, 5000 av. JC.

L’ayurvéda signifie connaissance (VEDA) de la vie (AYUR) ou science pour prolonger la durée de vie. Selon les traditions de l’Inde, les quatre objectifs de la vie humaine sont :

  • DHARMA, accomplir son chemin
  • ARTHA, acquérir l’aisance matérielle
  • KAMA, satisfaire ses désirs dans le respect d’autrui
  • MOKSHA, atteindre la libération

Et une bonne santé est considérée comme la condition sine qua non dans l’achèvement de ces objectifs.

Cette médecine enseigne comment maintenir et rééquilibrer les énergies sur le plan physique, mental, psychique et spirituel afin de préserver aussi bien la santé du corps que de l’esprit.

Plantes médicinales ayurvediques - Sri Lanka

Plantes médicinales ayurvediques – Sri Lanka – © Amila Tennakoon / Flickr

Ceux qui pratiquent la médecine ayurvédique proposent des préparations médicinales et de procédures chirurgicales pour guérir diverses maladies. Les soins ayurvédiques fonctionnent sur le principe de l’absorption cutanée de produits appliqués sur le corps par massage ou autres soins.

Il y a également une cuisine ayurvédique végétarienne dont les épices tiennent un rôle important pour la digestion et aussi pour apporter de l’énergie au corps.

L’ayurvéda se base sur l’équilibre de :

  • Vatta (l’air),
  • Pitta (le feu),
  • Kapha (l’eau et la terre)

Elle part du principe que toute perturbation de l’équilibre de ces 3 éléments a des répercussions néfastes sur la santé, l’équilibre mais aussi sur la beauté. Selon cette conception holistique, le corps, l’esprit et l’environnement forment un tout absolument indissociable.

Cette branche de la médecine intéresse de plus en plus les touristes qui voyagent en masse, notamment dans la région du Kerala, pour découvrir les centres spéciaux. Certains spécialistes estiment qu’elle est désormais à l’origine d’environ 30 % des activités touristiques. C’est dans cette optique de « tourisme ayurvédien » qu’a été créé le centre Panchakarma, un des centres pionniers en matière de traitement ayurvédien. Il accueille chaque année de nombreux visiteurs européens.

Statue de Charaka, auteur de la Charaka Samhita

Statue de Charaka, auteur de la Charaka Samhita – © Alokprasad,Balajijagadesh / Wikipedia

Le tourisme ayurvédique a démarré au Kerala (sud-ouest de l’Inde) dans les années 1960. On peut différencier trois segments distincts, se chevauchant parfois, sur le marché de l’offre ayurvédique : la santé, le bien-être et la beauté. Le premier marché émetteur de tourisme ayurvédique en Inde est l’Allemagne.

Le marketing autour de la médecine ayurvédique dans le cadre du «tourisme de santé» a apporté une nouvelle définition des vacances en Inde même. Il s’agit d’apporter à un séjour médical des activités de loisirs, de plaisir et de fitness.

L’Inde est considérée comme l’un des centres les plus importants du monde pour le tourisme médical.